Du changement pour le libre accès

Du changement pour le libre accès

Petite leçon d'histoire:

Depuis la seconde guerre mondiale, les pharmaciens ont le monopole sur la vente des médicaments et des médicaments sans ordonnance, ce qui offre la garantie de la non nocivité, la sécurité et la qualité des médicaments présents sur le marché. Chaque étapes de la chaîne est placée sous la responsabilité du pharmacien qui s'assure de la qualité des médicaments jusqu'à leur dispensation aux patients. Tous ces médicaments sont alors référencés en OTC, bien visibles des patients-clients mais non accessibles par ceux-ci.

Mais tout change au 1er juillet 2008 avec le décret " médicaments de médication familiale" où la vente de plus de 200 médicaments est autorisée devant le comptoir des pharmaciens, en libre-accès. Ce décret précise toutefois que les produits concernés doivent être vendus dans un espace réservé et clairement identifié, situé non loin des comptoirs. La liste de ces médicaments est définie par l'ANSM et subit des mises à jour régulièrement suivant l'évaluation des demandes faites par les industriels. Cette réforme a permis de développer le conseil et de montrer que le pharmacien favorisait une consommation adaptée et qu'il n'était pas qu'un distributeur de médicaments.

Cependant les années ont passées et aujourd'hui malgré les conseils des pharmaciens, le mauvais usage de certains médicaments, s'avérant dangereux pour la santé en cas de surdosage voir même mortels, est de plus en plus constaté.

C'est pourquoi, au 15 janvier 2020, l'ANSM a décidé de supprimer du libre accès, tous médicaments contenant du paracétamol, de l'ibuprofène et de l'aspirine. L'objectif étant d'éviter le mauvais usage de ces 3 substances actives.

Ces modifications vont avoir plusieurs impacts à plus ou moins long terme. L'impact visible immédiatement se situe au niveau du merchandising avec la modification de l'OTC en intégrant dans les linéaires, les médicaments supprimés du libre accès mais aussi le libre accès lui-même, où le paracétamol, l'ibuprofène et l'aspirine va laisser place aux produits médicamenteux saisonniers. Le libre accès pourra également être restreint, tout cela sera à adapter suivant les officines.

Si vous vous posez des questions, n'hésitez pas à nous contacter, DMVP est là pour vous accompagner et vous conseiller.

Une question, un besoin ?

Nous sommes à votre écoute !